Rechercher

Pourquoi retoucher des photos anciennes?

Certains puristes diront qu'il ne faut pas retoucher les anciennes photographies de famille parce que c'est le signe du temps qui passe. Une tâche de café présente sur le coin du portrait de Papy Nestor lorsqu'il partageait ses souvenirs d'enfance avec ses amis autour d'une bonne tasse bien chaude ou une déchirure résultant de la dispute entre Tante Georgette et Oncle Edmond! Oui, ce sont des souvenirs d'évènements marquants qui méritent d'exister. Mais je vais vous expliquer pourquoi, parfois, il peut être judicieux de réparer les affres du temps.

La première raison pour laquelle il faudrait toujours retoucher ses photos anciennes est purement esthétique. Et oui, rétablir la beauté originelle de la mémoire familiale et la débarrasser notamment des tâches de moisissures permet de faire ressurgir des émotions et de la fierté auprès des propriétaires:"Là, c'est mon père, Raymond, le jour de son mariage. Il était beau mon papa!". Redonner de la fringance, du chic et de la dignité à ses personnes qui pour la plupart ne sont plus de ce monde.

Georgette MILLET

Deuxième raison, plus pratique qu'émotionnelle mais non moins importante pour les généalogistes, retoucher une photo peut révéler des informations qui étaient alors cachées. Par le passé, les techniques photographiques pouvaient être aléatoires et les rendus aussi. Je me retrouve par exemple avec des photos désormais quasi inexploitable en l'état car jaunies et extrêmement claires. La numérisation et rectification des contrastes de celle-ci me permet de restituer un minimum le visage de Georgette, soeur de mon arrière grand père, dont je n'ai que très peu de photos. Ça peut également permettre de déchiffrer un chiffre sur le col d'un uniforme de l'armée afin d'identifier le régiment auquel il est affecté et ainsi pouvoir essayer de déterminer qui porte fièrement ses habits militaires.


Il faut également évoquer les retouches en elles-mêmes et savoir jusqu'où on peut aller dans les modifications. Il est important de respecter l'image originale et de ne pas dénaturer l'essence même de celle-ci. Si, par exemple il y a une partie déchirée qui ôte la majeure partie d'un visage, on ne pourra pas recréer cette partie et l'imaginer. En généalogie, c'est connu, il nous faut des faits, des preuves. On ne peut pas affirmer nos hypothèses sans documents. C'est pareil pour une photographie, on ne peut pas décider si notre ancêtre a les yeux clairs, le nez aquilin ou autre. Donc on restituera le visage tel qu'il est, avec sa part de mystère.


La technologie peut donc être au service du généalogiste mais il faut savoir raison garder et ne pas desservir la mémoire et l'apparence de ses aïeuls.

26 vues

Contact

Renaud Scalbert, Généalogiste

E-Mail : contact@renaudscalbert.com

Tél : 06 79 85 11 32

  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon

© 2019 par Renaud Scalbert