Rechercher

De l'anecdotique au quotidien.

La photographie véhicule plusieurs aspects de la vie. Par le passé, il s'agissait principalement d'une activité très peu répandue. C'était un évènement que de se déplacer chez le photographe pour se faire tirer le portrait. On se paraît de ses plus beaux habits (les habits du dimanche) et de son plus beau sourire... Quoique non, il fallait éviter de sourire, le temps de pose étant prolongé, il valait mieux éviter d'avoir des crampes. Voilà pourquoi il n'est pas courant de voir des ancêtres sourires sur de vieilles photographies.


Marie THOREZ (à droite) à la sortie des usines Motte.

Les années passant, la photographie se démocratise, les photographes sortent dans les rues et captent notre quotidien. Qui n'a pas de photos des sorties d'usines, de ses grands parents marchant dans la rue? Ce sont des photographies assez courantes dans les années 30-40-50.


Une manière que la photographie a de nous suivre au jour le jour est la carte nationale d'identité. Créée, en France en 1921, c'est souvent grâce à ce document officiel que les généalogistes sont capables de mettre des visages sur les noms. On se retrouve avec des dizaines de photos d'identités dont le jeu est de pouvoir attribuer un nom et un prénom à d'illustres inconnus. Ce qui est compliqué, pour les photos d'identités, c'est que l'on a pas de contexte. Challenge donc plus ardu!





Auguste CAPELLE

Le format identité est un format pratique à transporter. Il n'est pas rare de retrouver une photo d'identité avec un petit mot derrière, du style "À mon bien aimé" ou "À ma chère et tendre". La photo finissant glissée dans un porte feuille, accompagnant son âme soeur toute la journée. Bien malheureusement, beaucoup d'entre nous ont rencontré le fléau de la photo découpée, compliquant considérablement l'étude des visages. Une commande récente m'a mené à devoir reconstruire une photo de famille en "recollant" la tête de la mère de famille afin de réunir le trio. J'ai bien remarqué que la "photo d'identité" devait être stockée dans un porte feuille étant donné l'usure et le jaunissement différent du reste de la photo.


Ça a donc été un petit plaisir mais un challenge également de reconstituer ce souvenir.

Je vous présente donc Florimond HEUGHEBAERT et Madeleine DERAMAUX avec leurs fils Marcel.

0 vue

Contact

Renaud Scalbert, Généalogiste

E-Mail : contact@renaudscalbert.com

Tél : 06 79 85 11 32

  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon

© 2019 par Renaud Scalbert