Rechercher

L'émotion de la rencontre: Pierre et Mathilda

Il y a des jours particuliers dans la vie d'un généalogiste. La résolution d'énigmes existantes depuis des années, la découverte de cousins plus ou moins proches, l'entraide entre généalogistes... Tout ça fait parti de mes longues journées (parfois nuits) de recherches. Et récemment, j'ai vécu une émotion forte suite à la découverte d'un cousin, d'ancêtres et de visages !

Il y a quelques jours, je faisais des recherches sur internet avec une cousine et amie, Emilie. On partage une branche commune assez conséquente qui représente une famille comprenant 14 frères et soeurs. De quoi alimenter les journées pluvieuses devant l'ordinateur. A cet instant, je n'ai pas énormément d'informations, majoritairement des naissances et quelques mariages, très peu d'enfants... Mis à part ma branche et celle de ma cousine, c'est assez maigre. On possède tout de même les parents se limitant à naissance, mariage, décès. La particularité de ce couple est qu'ils sont nés en Belgique et ont émigré en France (après moultes allers et venues entre l'hexagone et le plat pays). Leurs enfants naissent entre 1858 et 1881 avec parfois un enfant tout les ans, tellement régulier qu'on s'étonne de voir des écarts de deux ans, on finit d'ailleurs par chercher des enfants qui n'existent pas !

Je suis un utilisateur régulier du site Familysearch, très intéressant pour des recherches à l'étranger.

Liste des passagers "alien" du bateau appelé "Vaderland"

Ça tombe bien, ici, c'est la Belgique qui nous intéresse. On fait donc des recherches pour en savoir plus sur les enfants les plus grands en âge. On tape donc le nom assez particulier: DETOLLENAERE/DETAELLENAERE. On se retrouve avec une liste assez importante de résultats. Étonnamment, plusieurs de ces résultats mentionnent nos fameux frères et soeurs mais pas dans notre cher pays frontalier mais aux États-Unis et plus particulièrement à Lawrence, Massachusetts. On consulte ces archives, principalement des "obituaries" et "civil registration" à savoir des faire part de décès et des recensement de population mais aussi des listes de passagers. Ça nous confirme qu'il s'agit bien des personnes recherchées.

Emma Elisa DETOLLENAERE

Grâce à ces nouvelles données, on pousse les recherches en fouinant sur l'internet, s'enfonçant dans les entrailles, allant de sites en sites jusqu'à tomber sur le Saint-Graal. On se pince avant, on vérifie les dates plusieurs fois... mais oui ! C'est bien des photos de Pierre et Mathilda, ces fameux parents nés respectivement en 1834 et 1837. Mais qui peut détenir ses photos? Après investigations, il s'agit d'un cousin américain descendant de la plus grande soeur de la fratrie, Emma.


On découvre donc tout une galerie de photos, un nouveau monde qui s'offre à nous. Personnellement, j'ai été sincèrement ému de découvrir tout ça. Au final, c'est plusieurs membres de la fratrie qui a émigré aux États-Unis, certains en sont revenus, d'autre s'y sont bien établis. Il nous faut donc maintenant trouver un maximum de descendance et rentrer en contact avec nos cousins d'outre atlantique.


Mais avec tout ça, je ne vous ai pas précisé qui sont Pierre Antoine DETAELLENAERE et Mathilda DUPREZ. Ils font parti de ma 6ème génération d'ancêtres. C'est à dire que ce sont mes arrières arrières arrières grand-parents ! Ces photos doivent dater du début du XXème siècle. Vous vous rendez compte? Et quand on y pense, vous dire que sans eux on ne serait pas ce que l'on est aujourd'hui, c'est un sentiment étrange. Mais je n'en ai jamais assez, je poursuis mes recherches pour en trouver encore plus ! Quand on commence, on ne s'arrête plus!


Pierre DETAELLENAERE et Mathilda DUPREZ

0 vue

Contact

Renaud Scalbert, Généalogiste

E-Mail : contact@renaudscalbert.com

Tél : 06 79 85 11 32

  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon

© 2019 par Renaud Scalbert