Rechercher

Denis VIENNE: Un monstre méchant dans la famille?

Pendant les recherches, il y a des découvertes qui sont fortement intéressantes mais pas pour autant très reluisantes, d'autant plus si ça concerne votre famille. Pourquoi je vous dis ça ? Vous vous doutez bien que c'est parce que j'ai fait des découvertes de ce type durant mes investigations.


Je vais donc vous racontez l'histoire de Denis Pierre VIENNE.


Denis Pierre naît le 1 février 1875. Il est le fils de Pierre VIENNE et de Rosine CAPELLE. Pour vous situer, Rosine CAPELLE est une sœur de Denis, mon arrière-arrière grand père. Denis a un frère jumeau Étienne Paul, qui malheureusement ne survivra pas et décèdera à l'âge de 2 mois. C'est déjà annonciateur d'une vie mouvementée.

Uniforme d'un chasseur à pied vers 1890.

Il naît et passera toute sa vie à Roncq, petite ville pas très loin de Lille. C'est en 1896 qu'il est recruté par l'armée pour réaliser son devoir de citoyen. Il arrive au corps le 14 novembre 1896 en tant que chasseur de 2nde classe. Il intègre le 1er bataillon de chasseur à pied. 3 ans après, on remarque que Denis n'aime pas trop son environnement militaire et le montre en enfreignant la loi. Le 12 septembre 1899 il est condamné par le conseil de guerre à 2 mois de prison pour « rébellion envers la force armée. Condamnation qu'il endurera du 1er septembre au 1 novembre.


Une fois sa peine terminée, il est réintégré cette fois-ci au 84ème régiment d'infanterie en tant que soldat de 2nde classe. Début 1900, il est assez rapidement transféré dans l'armée active après lui avoir accordé un certificat de bonne conduite. Se serait-il assagi ?



Citadelle Vauban à Lille accueillant le 43ème R.I.

Le 20 août 1906 il est appelé à faire une période d'exercices au 43ème régiment d'Infanterie qui se trouve à Lille durant 28 jours. Après cette période, il montre encore une fois des signes de rébellion. En effet, n'ayant pas obéît à son ordre de route dans les délais légaux, il est déclaré « insoumis ». Il est arrêté le 3 septembre 1906 par la Gendarmerie de Noeux-les-Mines. Par chance, 3 mois après, le 6 décembre, il est acquitté et il réintègre l'effectif au 43ème R.I. Il passe dans l'armée territoriale en octobre 1909. Il rentre chez lui à Roncq.


Cela lui permet d'officialiser la relation qu'il a avec Hélène LAMARCQ par le mariage et par la même occasion reconnaître comme sa fille Germaine Marie Antoinette née 4 ans auparavant. Il enchaînera les naissances avec 3 enfants, Marcel, Andréa et André nés respectivement en 1911, 1913 et 1914.


Entre temps, il est rappelé à l'activité, suite à une mobilisation générale et il arrive au corps le 19 août 1914. Il intègre cette fois-ci le 109ème régiment d'infanterie. Il est transféré le 21 janvier 1915 au 107ème régiment.

Requin dans James Bond, victime d'acromégalie.

Y a t-il un retour du bâton ? Je ne sais pas, toujours est-il que le 11 octobre 1915 il est classé au service auxiliaire pour cause de dyspepsie (troubles liés à l'estomac) et palpitations. C'est en janvier 1917 qu'il est réformé pour cause de acromégalie. Il s'agit d'une maladie liée à un excès d'hormones de croissance se traduisant par une augmentation progressive du volume du visages et des extrémités (mains et pieds). Si vous connaissez Requin, le méchant dans le film « James Bond : l'espion qui m'aimait », vous pouvez imaginez ce que provoque l'acromégalie. Cela se vérifie par la description physique de Denis VIENNE sur son feuillet matricule.



Signalement de Denis VIENNE sur son feuillet matricule

Alors, notre ami Denis a eu une vie particulièrement mouvementée. Et son fils Marcel, a repris les rennes a priori quand je tombe sur une coupure de presse le mentionnant en train de se balader à vélo avec un colis suspect. Ce colis n'était autre que 28 kilos de tabac d'une valeur de 1780 francs. Un peu louche tout ça.


Marcel VIENNE, trafiquant de tabac ?

Le karma existerait-il ? Un homme qui a été à l'encontre de la loi se retrouve affligé de divers maux et maladies. Toujours est-il qu'il fait parti de ces personnages intéressants de ma généalogie, pas forcément comme je l'espérais mais, comme on dit, on ne choisit pas sa famille.

28 vues

Contact

Renaud Scalbert, Généalogiste

E-Mail : contact@renaudscalbert.com

Tél : 06 79 85 11 32

  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon

© 2019 par Renaud Scalbert